Tricot Tutoriels

Technique : Comment défriser de la laine

10 mars 2017

Bonjour à tous! J’espère que vous allez bien et que vous êtes prêts pour un nouvel article tutoriel tricot : comment défriser de la laine.
Vous est-il déjà arrivé de faire des erreurs dans un projet, et de devoir le détricoter? ou bien de ne pas aimer le résultat et de vouloir récupérer la laine pour en faire autre chose?
Pour ma part, j’ai fait l’expérience récemment d’un trou sur le devant de mon pull et j’avais donc trois solutions : rafistoler comme je le pouvais avec une couture, le cacher avec une broche, ou bien détricoter et refaire mon encolure. Comme je suis assez perfectionniste avec mes projets, j’ai choisi la troisième solution.

Seulement, si vous avez déjà détricoté un projet, vous avez pu remarquer que la laine est complètement frisée, et qu’il n’est pas possible de l’utiliser ainsi. Je vais donc vous montrer aujourd’hui comment faire.
Il existe plusieurs technique : mettre votre laine en écheveau et la laver, l’enrouler autour d’une bouteille, ou la faire chauffer à la vapeur. Je vais vous expliquer la première technique en photos, qui est la plus longue mais la moins risquée, et je vous décrirai les autres à la fin de l’article.

Alors c’est parti, vous êtes prêts?

Tout d’abord, il faut détricoter la partie, ou le projet entier. Pour ma part, j’ai récupéré mon fil au niveau de la bande d’encolure, et j’ai détricoté jusqu’au trou au niveau de la poitrine, tout en enroulant ma laine sous forme de pelote.

Courage, c’est assez long, surtout si vous devez détricoter tout votre projet! N’hésitez pas à faire plusieurs pelotes si la votre devient trop grosse. Une fois détricotée, votre laine sera frisée et ressemblera à ça, ce qui sera impossible à tricoter! Il reste donc plusieurs étapes avant de pouvoir la réutiliser. 

L’étape suivante est de mettre votre laine en écheveau : pour cela, vous devez utiliser votre dévidoir, et enrouler votre laine tout autour. Si vous n’avez pas de dévidoir, vous pouvez l’enrouler autour d’une chaise par exemple. Il faut que votre écheveau soit assez grand (pour que votre laine sèche plus vite), mais pas trop non plus pour ne pas qu’elle s’enroule et fasse des noeuds!

Une fois l’écheveau fait, vous devez enrouler des petits morceaux de laine autour à différents endroits de façon à faire tenir l’écheveau : cela évitera qu’il fasse des noeuds lorsque vous le laverez!

Votre écheveau est fait, et la laine est … toujours aussi frisée! C’est donc le moment de le laver! Pour cela, trempez-le dans une bassine d’eau tiède, avec de la lessive pour laine : personnellement j’utilise de la lessive sans rinçage type Eucalan qui est très pratique et en plus adoucit la laine, mais il en existe d’autres du même genre.
Vous pouvez laisser votre écheveau tremper pendant quelques dizaines de minutes.

Une fois que vous avez laissé votre écheveau tremper pendant un petit moment, vous pouvez le sortir de l’eau et l’essorer doucement. Attention, il ne faut jamais trop tordre la laine. Pour essorer réellement votre écheveau, vous devez l’enrouler dans une serviette et appuyer sur celle-ci. Répétez l’opération plusieurs fois.

Une fois essoré, il est temps de faire sécher l’écheveau! Vous pouvez le mettre à sécher sur un séchoir comme sur les photos : essayer de répartir les brins pour ne pas qu’ils soient les uns sur les autres afin que votre laine sèche plus vite! Et il faut désormais attendre qu’elle soit bien sèche avant de la mettre en pelote! 

Votre laine est bien sèche? Parfait, vous pouvez replacer l’écheveau sur votre dévidoir, comme s’il s’agissait d’un écheveau neuf. Il faut ensuite couper les morceaux de laine que vous avez mis tout autour pour qu’elle se déroule bien.

Et c’est parti pour faire une pelote! Prenez votre laine et faites la passer de cette façon dans votre bobinoir : dans le petit trou du pied en métal, puis dans la ligne du bobinoir, en laissant un petit morceau de laine dépasser. Et c’est parti, on enroule! Il faut que votre tension soit assez forte, mais pas trop non plus. Essayez de garder la même tension pendant toute le bobinage pour que votre pelote ait une bonne forme. Cela sera plus facile pour tricoter ensuite. 

Et voilà, votre pelote de laine détricotée-défrisée est désormais prête à être réutilisée pour recommencer votre projet, ou bien en commencer un autre! 

La technique expliquée plus haut est la plus ‘conventionnelle’ mais est également la plus longue. Personnellement, c’est celle que je préfère utiliser car je sais qu’elle n’abîmera pas ma laine.

Cependant il existe trois autres techniques pour défriser la laine, mais que je n’ai jamais essayé :

  • Celle de la bouteille  1 : Cette méthode consiste à enrouler votre laine autour d’une bouteille en verre (type bouteille de vin) en la tendant bien. Essayez de l’enrouler tout autour de la bouteille plutôt qu’à un seul endroit pour qu’elle sèche ensuite plus vite. Il faut ensuite faire tremper votre bouteille dans une eau tiède (30 degrés environ, température à adapter en fonction de la matière). Une fois que la laine est bien engorgée d’eau, égouttez votre bouteille, et posez la sur une source de chaleur et…. attendez que la laine sèche bien avant de la remettre en pelote.  (source Joueuse de Pelotes)

  • Celle de la bouteille 2 : Similaire à la technique du dessus, il faut enrouler également la laine autour d’une bouteille en pet (Evian ou Contrex), puis la remplir d’eau chaude (et non pas la tremper cette fois). Il faut ensuite laisser refroidir pendant quelques heures (pas besoin de mouiller la laine). Votre laine ne devrait ensuite plus être frisée! (source Colinette)
  • Celle de la vapeur : Cette méthode consiste à placer vos pelotes de laine frisée dans le panier de la cocotte-minute qui contient de l’eau bouillante. Il faut ensuite fermer le couvercle pendant environ 5 minutes. Puis, sortez vos pelotes et laissez-les sécher avant de pouvoir les réutiliser. Attention, cette méthode ne convient pas à tous les types de laine (mohair par exemple). La laine se tricoterait ensuite avec une taille d’aiguilles inférieure. (source Laramicelle)

Et voilà, j’espère que ce nouvel article aura pu vous aider, et que vous n’aurez plus peur de détricoter des projets ratés, ou qui ne vous plaisent plus afin de récupérer la laine pour un nouveau tricot! Je vous souhaite une très belle fin de semaine!

You Might Also Like

15 Comments

  • Reply Carole I. 10 mars 2017 at 17 h 19 min

    Cet article tombe à point ! J’arrive à la fin de mon 4eme écheveau pour mon lighthouse ! Pas d’autre choix que de détricoter mon échantillon en espérant que la quantité de laine suffira ! Je vais donc pouvoir tester ta méthode. Merci !

    • Reply Le fil d'Anna 11 mars 2017 at 0 h 19 min

      Avec plaisir!!! Pour l’échantillon pas besoin de faire un grand echeveau du coup car il n’y a pas beaucoup de laine, mais c’est mieux de mettre les petits liens tout de même pour éviter que ça fasse des noeuds!

  • Reply mieka 10 mars 2017 at 19 h 56 min

    je me souviens ma mère pratiquait cette méthode avec les chaises de notre salle à manger; merci pour vos rubriques oujourstrès interessantes

  • Reply cachou33 10 mars 2017 at 19 h 56 min

    bravo et merci Anna pour ces explications très claires et utiles !!!! et merci aussi à Alice pour sa coopération…..

    • Reply Le fil d'Anna 11 mars 2017 at 0 h 17 min

      Ahaha Merci! Oui bizarrement elle était très coopérative hier, tant mieux!

  • Reply Helene 10 mars 2017 at 20 h 43 min

    Merci Anna! Tes tutoriels tricot sont vraiment géniaux! J’adore ❤

  • Reply fifine51 10 mars 2017 at 21 h 31 min

    Bravo et merci pour toutes informations très précieuses 🙂

  • Reply Colinette 11 mars 2017 at 0 h 07 min

    Pour ma part j’enroule la laine autour d’une bouteille en pet (Evian ou Contrex) et ensuite remplis la bouteille d’eau chaude et laisse refroidir pendant quelques heures (pas besoin de mouiller la laine). C’est simple et radical

    • Reply Le fil d'Anna 11 mars 2017 at 0 h 16 min

      Ah il me semblait bien que j’avais entendu parler de cette technique! Mais je n’arrivais plus à la retrouver! Je vais la rajouter du coup, Merci!

  • Reply Sandrine P 11 mars 2017 at 14 h 03 min

    Bien pratique cet article je dois justement détricoter le corps d ‘un pull bien trop grand. Il ne me reste plus qu’à trouver un dévidoir et un bobinoir. 😉

  • Reply Hermine Bleue 20 mars 2017 at 13 h 20 min

    bonjour Anna !
    pour ma part, j’ai toujours utilisé cette méthode : enrouler la laine autour d’une bouteille « PET », mouiller la laine à l’eau froide, remplir la bouteille d’eau chaude, et laisser sécher loin de toute source de chaleur. une pelote par bouteille pour ne pas faire d’épaisseur trop importante.
    l’avantage (quand on est comme moi sous équipée), c’est que tu passe directement de l’ouvrage à défaire vers la bouteille, puis vers la pelote. pas besoin d’échevaudoir !
    merci Colinette, je n’ai jamais essayé sans mouiller !

    • Reply Le fil d'Anna 25 mars 2017 at 13 h 34 min

      Très bonne méthode à essayer également alors! merci Hermine!

    Leave a Reply